A | A+ | A+

Les nourrissons et les enfants


L'accouchement


L'accouchement, quelle que soit sa durée et ses contraintes (utilisation de forceps, de spatules.) est toujours un moment délicat pour le nouveau né. En effet, de fortes pressions surviennent sur les os crâniens, la colonne, les bras, etc. Certains troubles, tels que le torticolis congénital ou la malposition des pieds, résultant de pressions in utéro, se dépistent immédiatement. D'autres, tels que le crâne aplati, les reflux gastriques, surviennent quelques mois après l'accouchement. Ces troubles et leurs conséquences peuvent être évités par un examen du nourrisson lors des premiers mois.


Les premiers temps de vie


Pendant sa consultation, l'ostéopathe mène tout d'abord un interrogatoire pendant lequel il se renseigne sur la grossesse, l'accouchement, et les premiers temps de vie du nourrisson afin de connaître ses habitudes et de repérer d'éventuelles complications. Ensuite, par un examen palpatoire, il recherche les zones en restriction de mobilité, tout particulièrement au niveau du crâne, de la colonne et du bassin. Le traitement se fera uniquement par des techniques douces ou fonctionnelles.


Une séance d'ostéopathie est conseillée après chaque accouchement mais elle l'est d'autant plus si c'est votre premier accouchement, s'il a été long, s'il y a eu utilisation d'instruments ou si le bébé a été en souffrance ou prématuré.


N'hésitez pas à consulter si l'enfant ne parvient pas à tourner la tête, et que le crâne commence à s'aplatir, ou encore s'il a subit un traumatisme, telle qu'une chute, après la naissance. Des troubles de la déglutition ou de la succion, des reflux gastriques ou des troubles du transit doivent également vous inciter à consulter rapidement votre ostéopathe. Enfin, un enfant très agité, qui dort peu et pleure beaucoup, peut aussi avoir besoin d'un traitement.


Pour les plus grands.


Certains enfants présentent en grandissant des déformations vertébrales telles que la scoliose ; une prise en charge précoce chez un ostéopathe permet de limiter leur progression et de soulager les douleurs qu'elles engendrent.


L'ostéopathie permet également d'apaiser des enfants ayant des troubles du concentration, une nervosité excessive, voire une hyperactivité.


Enfin, si votre enfant présente une malposition dentaire, et qu'un appareillage est envisagé, il est fortement conseillé de consulter lors de moments clés. Ainsi, au moins un an avant la pose de l'appareil, pour élargir le palais, mais aussi pendant le traitement, lors du resserrage des bagues, pour anticiper les effets secondaires (maux de tête, douleurs vertébrales.), et finalement lorsque l'appareil est retiré pour redonner de l'harmonie au mécanisme crânien.

CONSULTEZ EGALEMENT

fleche